Festival du film

A Tanger, c’est un film québécois qui l’emporte

A Tanger, c’est un film québécois qui l’emporte
  • Marocains partout
  • 25 Septembre 2016 - 11:38
  • MAP

Le court-métrage de fiction «Le nom que tu portes», du réalisateur québécois Hervé Demers, a remporté le grand prix du 9e Festival international du film de Tanger, qui a pris fin samedi soir. Le film (17 min) relate l’histoire d’un voyage tendre où le père et le fils traceront leur voix vers une nouvelle conciliation. Ce jour-là, Vlace frappe un camarade de classe et écope d’une suspension. Venu le récupérer à l’école, son père Sasha est contraint de l’emmener avec lui sur sa route de livraison.
Ce périple intime sera l’occasion de lever le voile sur le secret de Vlace et donnera lieu à une rencontre inattendue entre père et fils. Dans cette même catégorie, le prix du meilleur montage est revenu au court-métrage «90 Grad Nord» du réalisateur américain Detsky Graffam, alors que les prix de la meilleure cinématographie et du meilleur scénario ont été attribués, respectivement, aux films «A New Home» du réalisateur slovaque Ziga Virc et à «Ave Maria» du Palestinien Basil Khalil.
Le prix du meilleur documentaire est revenu au film «NouN» de la réalisatrice irakienne Aida Schlaepfer, alors que les prix du jury et de la meilleure réalisation dans cette catégorie ont été décernés, respectivement, aux films «Nobody dies here» du Français Simon Panay et «The tibetan girl» du cinéaste chinois Jin Huaqing. Le prix du meilleur montage est revenu au documentaire «Van water Druppels» de la réalisatrice Jeannice Adriaansens, alors que les prix de la meilleure cinématographie et du meilleur scénario ont été attribués aux films «Polana» des Slovaques Ivan Krsiak et Lubomir Viluda et à «Big wave in the basque» de l’Espagnol Jesus Delgado.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...