Interview exclusive

Aziz Aflak : « Avec Gabacho Maroc, on sortira un album en 2017 »

Aziz Aflak : « Avec Gabacho Maroc, on sortira un album en 2017 »
  • Marocains partout
  • 30 Juin 2016 - 22:23
  • Abderrahim Bourkia (Paris)

RENCONTRE – Fondateur de la mythique formation Aflak, l’auteur-compositeur Aziz Aflak revient sur sa carrière tout en nous dévoilant en exclusivité ses projets dont celui avec le groupe Gabacho Maroc, une expérience artistique et humaine unique.

 Marocainspartout : C’est qui réellement Aziz Aflak ?

 Aziz Aflak : Mon vrai nom c’est Aziz Fayet et je suis né au Maroc de mère marocaine et de père français. Je suis plutôt connu sous le nom de Aziz Aflak. Je suis compositeur, arrangeur et producteur du groupe Aflak. Je travaille également sur d’autres projets artistiques dont des collaborations comme celle avec le groupe Gabacho Maroc. J’ai deux enfants et j’habite entre le sud-ouest de la France et Marrakech.

Quel est votre parcours musical ?

 J’ai commencé à apprendre la musique tôt. Très tôt, depuis mon enfance et plus précisément à l’âge de 6 ans au conservatoire de Meknès. J’ai étudié le solfège et j’ai pratiqué le luth. Une fois en France, je me suis mis au piano et le reste. C’est-à-dire la musique assistée par ordinateur, les techniques de studio, le mixage, le mastering… C’est un beau métier que j’ai quasiment appris en autodidacte. J’ai composé mon premier album à l’âge de16 ans dont le titre phare « t3alla ngoulik » a fait connaître le groupe Aflak en 1988. Depuis, j’ai composé tous les autres albums du groupe avec mon frère Abderazzak qui, lui, s’occupait des paroles.

 

Après un début avec Aflak, il y a eu la carrière solo…

 Nous avons commencé à jouer ensemble avec mes frères Lucien et Jamal dès le milieu des années 80. Le premier concert a été au festival d’Asilah et le plus important a eu lieu au théâtre Mohammed V en 1990. Ce fut un concert télévisé qui a énormément contribué à la notoriété du groupe auprès du public marocain. Le groupe a ainsi participé à plusieurs festivals et tournées marocaines maghrébines (Algérie, Tunisie) et internationales (France, Belgique, Pays Bas, Allemagne etc.). Ma carrière solo a commencé en 2008 avec plusieurs belles expériences scéniques dont le festival Mawazine, le festival Taragalte, Nador, Al Hoceima. Il y a eu aussi quelques scènes internationales aussi…

Comment en êtes-vous venu à faire des fusions ?

 J ‘ai toujours voulu faire une musique qui ressemble à moi qui suis métisse :  un équilibre entre mes racines marocaines et européennes. C’est donc venu naturellement. J’étais à la fois fan du groupe Lemchaheb que de Pink Floyd. C’est de ce mélange qu’est venu notre Maroc’n’Roll dans les années 90.

Actuellement, vous avez réalisé combien d’albums dans ton actif ?

 Sept albums et 1 live.

Qu’en est-il de vos influences musicales ?

 Je n’ai pas vraiment d’influences à proprement dit. J’écoute de tout, je suis sensible autant aux belles mélodies, aux beaux arrangements que des choses plus basiques et plus tribales…

Avec qui aimeriez-vous partager la scène ?

 J’aurai aimé repartager la scène encore une fois avec mon frère Jamal allah i rahmou (Que Dieu ait son âme). Mais la vie en a fait autrement, il nous a quitté brusquement l’année dernière et il n’y a pas un concret, une scène où je ne pense pas à lui.

Vos projets ?

 En ce moment, je suis en tournée internationale avec le projet Gabacho Maroc. Il s’agit d’un groupe qui mélange musique marocaine, afraine et jazz. On prépare un nouvel album qui sortira en 2017. Nous venons de terminer la tournée marocaine. Toutes les infos des autres dates internationales sont sur le site www.gabachomaroc.com. C’est un projet artistique et humain qui me tient à cœur, il y’a du vivre ensemble, de l’énergie sur scène et un passion commune pour le « live » que j’apprécie. Je prépare aussi l’intégrale Aflak en hommage à mon frère Jamal. Puis un nouvel album dont quelques singles ont été déjà diffusés par les médias comme le titre Leila, Daouini ou Allah daim. Tous ces titres et leurs clips sont disponibles en écoute libre sur le site www.aflak.com. Il y a un projet de spectacle qui s’appelle Aflak & Friends que j’ai démarré en 2015et qui va se poursuivre. La tournée Gabacho Maroc va passer par l’Espagne, la Hongrie, l’Allemagne, le Mexique, le Chili de juillet à novembre 2016. Puis on reviendra au Maroc en Mai 2017 inchallah.

 

Un mot de la fin…

 Tout d’abord Ramadan Karim à tous. Merci pour tous ceux qui continuent de me suivre à travers mon Facebook Aziz Aflak, twitter et mon site internet www.aflak.com. J’ai été ravi de croiser mes fans et aussi d être découvert par la jeune génération pendant cette tournée marocaine. Vive la Musique qui est un vecteur de partage de paix…

 

Propos recueillis par Abderrahim Bourkia 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...