Fête nationale

Des festivités sous haute sécurité en Belgique

  • 21.07.2016 - 11:08
  • AFP

La Belgique célèbre, ce jeudi 21 juillet 2016, sa Fête nationale sous haut dispositif sécuritaire, en raison de la menace terroriste qui plane sur le pays. Alors que de nombreuses mesures de sécurité ont déjà été prises au lendemain des attentats du 22 mars dernier à Bruxelles, l’attaque de Nice vient hanter davantage les esprits. […]


Ramadan

Ces imams dédiés aux Marocains de Belgique

  • 07.06.2016 - 12:35
  • Rédaction (Avec MAP)

Un groupe de 68 imams et Morchidates est arrivé en Belgique pour officier aux prières et animer des conférences dans différentes mosquées et lieux du culte islamique en Belgique à l’occasion du mois de Ramadan. Cette mission est initiée par le ministère des Habous et des Affaires islamiques et la fondation Hassan II des Marocains […]

Diaporama

Blogs

Anis Birrou inaugure «Darna» à Bruxelles

Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birrou et le ministre flamand de la Culture, des médias, de la jeunesse et des affaires bruxelloises, Sven Gatz ont procédé, mercredi à Bruxelles, à l’inauguration des nouveaux locaux de la maison des cultures maroco-flamande «Darna». Ce nouvel espace est dédié à l’échange et à la promotion des cultures marocaine et flamande. Il ouvre ses portes avec une nouvelle vision dans la mesure où il bénéficiera de l’apport du ministère flamand de la culture dans tous ses volets artistique et littéraire, avec une nouvelle programmation qui reflète la richesse des cultures marocaine et flamande, a affirmé Anis Birrou. Ce nouveau centre culturel, a-t-il ajouté, renforcera l’attachement des Marocains à leur culture et à leur identité tout en s’ouvrant sur la culture belge dans un esprit d’échange et de vivre-ensemble.

De son côté, M. Gatz s’est félicité de l’ouverture de cette maison de culture dans sa nouvelle configuration et qui sera dédiée à l’échange et à la connaissance mutuelle des deux cultures marocaine et flamande.  Le ministre belge a annoncé le lancement prochain de la programmation culturelle de ce centre qui place notamment les jeunes au cœur du projet d’échange culturel qu’il porte, en encadrant et stimulant leur créativité, tout en confrontant les différentes identités, traditions et influences culturelles.  La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc à Bruxelles, Mohamed Ameur, des consuls généraux du Royaume en Belgique et de plusieurs personnalités belges et marocaines du monde de la culture, des chercheurs et des acteurs culturels et associatifs

MAP

« La flamme de l’espoir », l’hommage aux victimes d’attentats

L’artiste marocain Mustapha Zoufri vient de réaliser un monument qui sera érigé dans la commune bruxelloise de Molenbeek, en hommage aux victimes des attentats de Paris et de Bruxelles. Ce monument, intitulé « La flamme de l’espoir », a été réalisé en partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et la commune de Molenbeek Saint-Jean. Conçue en acier inoxydable sous forme d’un parallélépipède de 2m70 de hauteur sur 1m25 de largeur, l’œuvre de Mustapha Zoufri est constituée d’une superposition de mots, un langage imaginaire et abstrait. Elle sera installée début novembre devant le siège de la commune de Molenbeek, considérée comme la plaque tournante belge du terrorisme islamiste.

« Cette sculpture était prévue initialement pour célébrer les 50 ans de l’immigration marocaine, puis il y a eu les attentats de Paris et ceux de Bruxelles qui nous ont plongé dans une tristesse infinie », a confié l’artiste. « Je vis dans cette commune depuis très longtemps. Molenbeek a souffert depuis ces attentats et ce monument est un hymne à la vie », selon l’artiste marocain qui défend un art qui « ne doit pas rester dans les galeries mais servir d’expérience et de message aux jeunes ».

Ce monument est, selon lui, « une façon de dire non au terrorisme, non à ces jeunes égarés qui se radicalisent et commettent des crimes contre des innocents ». Lauréat de l’Académie royale des beaux arts de Bruxelles et de l’Ecole supérieure des arts visuels de Mons, Mustapha Zoufri, 57 ans, a beaucoup travaillé sur la mosaïque mauresque et arabo-musulmane, en particulier sur la naissance des formes via l’exercice géométrique et arithmétique. Il s’est ensuite, penché sur l’abstraction lyrique, influencé en cela par Gérard Schneider, Matisse, Paul Klée, Kandinsky, Miro ou encore Belkahia. Quand il n’est pas au chevet de ses lettres, de ses toiles, il s’adonne à la sculpture et la gravure notamment. « La flamme de l’espoir » lui a demandé plus de six mois de travail et une tonne d’acier.

 

MAP

contributions

Chronique

Football, quand tu nous tiens…

Parlons un peu football, la Coupe d’Afrique des Nations est dans ses phases décisives. Pour les amateurs du ballon rond, c’est l’occasion pour regarder le match ensemble, de chanter en chœurs l’hymne de son pays, de conspuer l’adversaire et d’insulter l’arbitre toujours trop sévère avec les nôtres et trop tolérant envers les autres.  L’ambiance exige l’antagonisme « nous » et les « autres ». Tout cela fait partie du jeu et du spectacle footballistique. Rien de méchant en soi. Cela part d’un très bon sentiment.

(suite…)


Point de vue

Trump, le futur imparfait

 « Trump est une tragédie pour notre démocratie », dixit le « Boss » Bruce Springsteen dans une interview à un magazine américain. On ne peut qu’être de son avis. Il y a plusieurs raisons de s’inquiéter. A l’heure où le monde affronte des crises profondes, où l’Europe est à la croisée des chemins et où les Etats-Unis sont amenés à faire des choix planétaires, le 45e Président a décidé d’en finir avec les mesures sociales et économiques. (suite…)

Chargement...