Enseignement privé

La British International School interdite d’ouvrir cette année

La British International School interdite d’ouvrir cette année
  • Marocains partout
  • 24 Juin 2016 - 12:41
  • Rédaction

Finalement, la toute nouvelle British International School vient de se voir refuser par le ministère de l’Education nationale l’autorisation d’exercer alors que ses promoteurs se sont engagés sur une ouverture pour la rentrée scolaire 2016-2017. La British International School, qui tout comme les autres enseignes étrangères espérait prospérer sur le cadavre du système éducatif national, n’a visiblement pas achevé les travaux des différentes composantes du complexe scolaire installé dans la région de Sidi Messoud à Casablanca. D’où l’interdiction d’ouvrir cette école qui possède une capacité de 1.500 places.

Il s’agit d’un affront pour cette nouvelle enseigne et d’une catastrophe pour les parents qui se sont empressés d’inscrire leurs enfants dans l’espoir de les voir profiter des enseignements délivrés sur le modèle éducatif anglais. La British International School avait démarré fort avec une large campagne de communication multi-support (affichage, presse écrite, radio et internet). Les frais de scolarité n’étaient pas donnés à tout le monde puisqu’ils débutent à 120.000 dirhams par an pour le primaire.

Cette affaire va sans aucun doute ternir l’image du British International School interdite d’ouvrir cette année surtout que des parents d’élèves avaient désinscrit leurs enfants de leurs anciennes écoles, notamment l’américaine pour s’engager avec cette nouvelle enseigne réputée dans le monde entier. Les patrons de British International School ont en effet péché par un amateurisme déroutant car ils avaient seulement l’accord de principe du ministère de tutelle. Avant d’ouvrir les inscriptions, il fallait au préalable obtenir l’agrément d’exercer. « Élémentaire, mon cher Watson!»

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...