Exposition

Ce que nous racontent les « indigènes »…

Ce que nous racontent les « indigènes »… indigènes
  • Marocains partout
  • 12 Octobre 2015 - 14:12
  • Rédaction

Une exposition sur la présence de soldats maghrébines dans l’armée française assurée par le collectif Achac (Association pour la connaissance de l’histoire de l’Afrique contemporaine) qui réunit notamment Pascal Blanchard et Eric Deroo se tient depuis février 2015 jusqu’en décembre dans les instituts français du Maroc. L’exposition Ensemble, présences maghrébines et orientales dans l’Armée française raconte une histoire méconnue : celle des unités de recrutement ce que les français appelaient indigènes ou métropolitains (tirailleurs, spahis, zouaves, goumiers, méharistes…), stationnées en Algérie, en Tunisie et au Maroc, qui constituent l’Armée d’Afrique.

Histoire partagée

Ces unités, composés de ces combattants« indigènes », ont joué un rôle militaire considérable lors des trois conflits européens et dans les guerres de décolonisation, aux côtés des troupes venues des « vieilles colonies », d’Afrique, de l’océan Indien, d’Indochine, de Polynésie ou de Nouvelle-Calédonie. L’armée française commence, depuis peu, à « participer à une lecture partagée de nos histoires communes des deux côtés de la Méditerranée. Et c’est cette histoire partagée que retrace cette exposition », annonce un communiqué de l’Institut français de Rabat. Le collectif Achac (Association pour la connaissance de l’histoire de l’Afrique contemporaine) est un groupe de chercheurs qui travaille depuis 1989 sur les représentations et les imaginaires coloniaux et post-coloniaux, ainsi que sur les immigrations des «Suds» en France. Cette exposition est présentée avec le soutien de l’Office Nationale des Anciens Combattants.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...