Internet

Fouad el-Mohandes célébré par Google

Fouad el-Mohandes célébré par Google Fouad el-Mohandes
  • Marocains partout
  • 06 Septembre 2016 - 13:04
  • Rédaction

C’est à l’une des icônes du cinéma égyptien que le géant Google rend hommage ce mardi 6 septembre 2016,  à travers un doodle plutôt sympathique. Il s’agit de l’inoubliable Fouad el-Mohandes, le grand comédien et humoriste qui s’est illustré également dans le théâtre dans des pièces comme « Sok Ala Banatak » (enferme tes filles). Disparu en 2006, Fouad el-Mohandes est né au Caire le 6 septembre 1924.  Comédien et acteur de cinéma, Fouad el-Mohandes était l’une des grandes stars du septième art en Egypte dans le monde arabe depuis les années 1950 jusqu’au début des années 2000.

 

Fouad el-Mohandes a commencé le cinéma par des seconds rôles. Au cours des premières années de sa carrière cinématographique Fouad el-Mohandes était ce personnage qui apporte les touches humoristiques aux films. Mais à partir des années soixante, Fouad el-Mohandes devient une véritable star jouant les premiers rôles de films souvent comique remplis de rebondissements et de situation cocasses. Tout au long de sa carrière, Fouad el-Mohandes collabore à plus d’une centaine d’œuvres artistiques entre films, pièces de théâtre et sitcoms.

Fouad el-Mohandes

Ses œuvres les plus connues

–              La colère des parents (ghadab El-Walidin) avec Mohssine Sarhane et Hassan Riyad en 1952.

–              La fille des voisins (Bint El-Jiran) avec Chadia en 1954.

–              Des yeux qui veillent (Ouyoun Sahrana) avec Chadia en 1956.

–              Le fleuve d’amour (Nahr El-Houb) avec Faten Hamam et Omar Charif en 1960.

–              Sans larmes (Bila Doumoue) avec Imad Hamdi en 1961.

–              Tues moi STP (Oktolni min fadlik) ave Chouikar.

–              Mon seigneur (Saheb El-Jalala) avec Farid Chawki en 1962.

–              Des vacances forcés (Ajaza bil-Aafya) avec Ahmad Aawad en 1966.

–              Ma femme est folle, folle (Mrati majnouna, majnouna) avec Imad Hamdi en 1968.

–              C’est toi qui a tué mon papa (Inta likatalt babaya) en 1970.

–              Nous les hommes on est bon (Nahnou Elrijal Tayiboun) avec Syd Zayan en 1971.

–              Le retour de l’homme le plus dangereux du monde (Awdat akhtar Rajoul Fil Aalam) avec Merwet Amin en 1972.

–              Viva Zalata avec Samir Ghanim et Chouikar en 1976.

–              Badiaa Missabny avec Nadia Lotfi en 1975.

–              Fait attention à tes voisins (Khali Ballak min Jiranak) avec Adel Imam en 1879.

–              Théâtre : Enferme tes filles (Sake aala banatik) avec Chayrahne en 1980.

–              Khamssa Bab avec Nadia El-Joundi et Adel Imam en 1983

–              Théâtre : Hala Ma chérie avec Sana Youness en 1985.

–              Le portier (Bih El-Bawab) en 1987 avec Ahmad Zaki en 1987.

–              La preuve d’une femme intelligente (Dalil el-maraa el-Dakiya) avec Samah Anouar en 1990

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...