Scandale FIFA

Issa Hayatou, patron par intérim du foot mondial

Issa Hayatou, patron par intérim du foot mondial Issa Hayatou
  • Marocains partout
  • 09 Octobre 2015 - 10:39
  • Rédaction

Le Camerounais Issa Hayatou, patron du football africain, a été désigné jeudi président par intérim de la FIFA après la suspension de 90 jours de Joseph Blatter, a annoncé la FIFA dans un communiqué. « Pour une durée de 90 jours, Joseph Blatter n’a pas le droit de représenter la FIFA de quelque manière que ce soit ni d’agir en son nom », a indiqué l’instance suprême du foot mondial, soulignant que le président en titre avait de fait été « relevé de ses fonctions » en raison de sa suspension. Selon les statuts de la FIFA, Hayatou assure l’intérim car il est le « plus ancien vice-président du comité exécutif en poste ». « J’occuperai cette fonction uniquement à titre intérimaire. Le congrès extraordinaire choisira le 26 février 2016 un nouveau président et je ne serai moi-même pas candidat à cette élection », a déclaré Hayatou dans un communiqué distinct transmis par la FIFA. Le Camerounais de 69 ans est président de la CAF (Confédération africaine de football) depuis 1988 et membre du comité exécutif de la FIFA depuis 1990. Il est aussi président de la commission des finances de la FIFA. D’abord opposé à Blatter lors de l’élection de 2002 pour la présidence de la FIFA, Hayatou est ensuite devenu un allié indéfectible du Suisse.

Rigide

La FIFA a développé les infrastructures du foot africain à travers le projet Goal et donné à l’Afrique sa première Coupe du monde (Afrique du Sud en 2010). En échange, Blatter a reçu le soutien inconditionnel des 54 membres de la CAF, la confédération qui en compte le plus, soutien réaffirmé ces derniers mois pendant la tourmente du scandale planétaire qui a ébranlé la FIFA. Issa Hayatou n’a pas toujours montré l’exemple lorsque des événements graves se sont produits lors des différentes Coupes d’Afrique des Nations. Tout le monde se souvient de la fusillade du bus du Togo à Cabinda, juste avant l’ouverture de la CAN 2010 en Angola. Deux membres du staff togolais avaient perdu la vie, et le pays décidé de rapatrier sa sélection. Au lieu de s’émouvoir du sort des Togolais, la CAF avait décidé… de suspendre le Togo pour les deux éditions suivantes de la CAN, pour « ingérence gouvernementale ». Même chose lorsque le Maroc a demandé le report de la CAN 2015 pour cause de l’épidémie d’Ebola. Issa Hayatou n’a voulu rien savoir allant jusqu’à vouloir suspendre l’équipe nationale jusqu’à 2019 avant que le TAS ne rende justice à la FRMF.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...