Habillement

Le jean marocain se veut plus attrayant

Le jean marocain se veut plus attrayant
  • Marocains partout
  • 31 Août 2016 - 09:10
  • Rédaction

Des professionnels de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH), spécialistes de jean, viennent de participer au Salon International Fabric Trade – Blue Zone-, de Munich  les 30 et 31 Août 2016. L’objectif étant d’avoir un positionnement fort par la mise en avant du savoir-faire des entreprises marocaine en matière d’offre globale de Denim. Ce salon représente une plateforme essentielle de rencontres entre fournisseurs de textile et d’accessoires et les acheteurs du marché allemand, nord européen ainsi que les acheteurs de l’Europe de l’Est et de la Russie. Le Munich Fabric Start est aujourd’hui considéré parmi les salons les plus sélectifs qui permettent à l’entreprise participante de s’internationaliser et lui offre l’occasion d’aborder et de pénétrer le marché nord européen. Le marché de l’importation du jean en Europe connait depuis 10 ans une croissance importante, des importations d’une valeur de 4,077 milliards d’euros en 2014. Le jean est le basique incontournable du marché de l’habillement européen, pas moins de 531 millions de pantalons ont été vendus en Europe en 2014, un record pour une population de 503 millions de personnes dont 425 millions ont un âge supérieur à 14 ans.

Avec 114 millions de pièces importées, ce qui représente 979 millions d’euros, le marché allemand est le plus important en Europe. L’Allemagne est l’un des marchés les plus attractifs, il représente 24% du marché européen. En deuxième position, l’Espagne avec 88 millions de pièces importées pour une valeur de 621 millions d’euros. Les Pays-Bas arrivent en 4e position avec 69 millions de pièces importées pour 17 millions d’habitants, soit 4 jeans par personne. La France est 5e, elle représente 10% du marché européen, soit 393 millions d’euros pour 55 millions de pièces importées. En outre, quatre pays représentent plus de 82% des jeans importés en Europe : le Bangladesh, la Turquie, la Chine et le Pakistan. La tendance générale est à la régression des importations en provenance des pays méditerranéens contre une augmentation de celles en provenance des pays asiatiques. La Méditerranée qui représentait 41,8% des importations européennes en 2008 a baissée à 35,5% en 2014. En revanche, le prix moyen du jeans importé est le plus cher en Tunisie et en Turquie, respectivement 17,06 euros et 13,55 euros. Le Bangladesh affiche le prix moyen le plus bas : 5,47 euros.

Après une croissance de 8,8% enregistrée en 2014, les importations d’articles d’habillement de France, d’Espagne, du Royaume-Uni, d’Allemagne et d’Italie en provenance du Maroc ont augmenté de 5% durant 2015 leur valeur a atteint 392,3 millions d’euros. Pour le textile, la variation a été plus importante : 11% par rapport à l’année 2014, pour une valeur de 35,8 millions d’euros. Les professionnels du secteur estiment qu’il s’agit d’une bonne performance qui confirme le retour du Maroc dans la stratégie de sourcing des donneurs d’ordre européens. En effet,  le textile-habillement marocain s’est mieux positionné dernièrement, par rapport à ses concurrents directs, notamment la Turquie, la Tunisie ou encore l’Egypte. Cependant, en dépit de cette amélioration de 5% du sourcing des donneurs d’ordre européens, le Maroc est aujourd’hui, le 7e fournisseur des cinq pays européens précités alors qu’il occupait la cinquième place en 2014.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...