Energies renouvelables

Les jeunes MRE à la découverte du Maroc solaire

Les jeunes MRE à la découverte du Maroc solaire
  • Marocains partout
  • 13 Mai 2016 - 10:26
  • Rédaction (Marrakech)

Il ne s’agit pas seulement d’un grand projet, mais plutôt de la traduction d’une vision stratégique globale qui place le Royaume au cœur d’une révolution aujourd’hui en marche : la révolution verte. C’est en substance ce qu’a expliqué, jeudi 12 mai à Marrakech, le directeur de la coopération et du partenariat au sein de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (MASEN), Ali Zerouali aux participants au premier forum dédié aux jeunes Marocains du monde. Cet événement, organisé par le ministère chargé des Marocains Résident à l’Etranger (MRE) et des Affaires de la Migration, se poursuit jusqu’au 15 mai 2015 dans la ville ocre.

Au cours de cette conférence, Ali Zerouali a présenté à ces jeunes Marocains, venus des quatre coins du globe, le premier volet du titanesque projet de centrale thermo-solaire Noor I, inauguré en février par SM le Roi Mohammed VI, mais aussi Noor II et Noor III, actuellement en cours de réalisation. Ce projet, a dit M. Zerouali, s’inscrit dans le cadre de l’ambitieux plan solaire, lancé en 2009 par un Maroc, totalement dépourvu en gaz et en pétrole, et qui importe plus de 90% de son énergie. Avec ce complexe de quatre grandes centrales solaires reliées les unes aux autres à Ouarzazate, les énergies renouvelables (éolien, solaire et hydraulique) pourraient fournir près de la moitié de l’électricité du Maroc en 2030.

« Noor utilise une technologie couteuse certes, mais qui permet de stockés l’énergie. Au Maroc, contrairement aux pays industrialisés, on consomme plus le soir. Avec la photovoltaïque, on ne pouvait pas se permettre une telle prouesse. Avec la technologie thermo-solaire (CSP) à capteurs cylindro-paraboliques, les miroirs parviennent à suivre la course du soleil, du lever au coucher, pour capter au mieux ses rayons », a expliqué Ali Zerouali aux participants. « Les énergies renouvelables, c’est un secteur d’avenir, riche en opportunités. Vous qui êtes encore jeunes, si vous vous sentez passionnés par l’énergie verte, je vous encourage à s’y intéresser d’avantage. Chaque jour apporte son lot de nouveautés », a plaidé le directeur de la coopération et du partenariat au sein de MASEN.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...