Musique – Paris

La chanson marocaine affolera le Festival d’Ile-de-France

La chanson marocaine affolera le Festival d’Ile-de-France arim Ziad
  • Marocains partout
  • 28 Août 2015 - 20:07
  • Rédaction (Paris)

Des danses de la Dakka Roudania au son mélodique du hajhouj, en passant par percussions de Karim Ziad, le Festival d’Ile-de-France, qui se déroulera du 6 septembre au 11 octobre dans plusieurs sites de la région parisienne, mettra à l’honneur la musique marocaine dans toute diversité avec une programmation spéciale intitulée «Maroc en scène». Plus de cinquante artistes marocains se réuniront le 6 septembre sur la scène du domaine de Villarceaux pour célébrer la pluralité et la richesse de l’expression musicale marocaine.

Maroc en scène

Originaires de Taroudant, les rythmes et les danses de la dakka roudania accueilleront les festivaliers à l’entrée du parc, avant que la fièvre des percussions de Karim Ziad, le guembri et la voix puissante de Hamid el Kasri ne les entraînent dans la transe. Au programme aussi, le concert du virtuose du hajjouj, le luth gnawa ou encore Mehdi Nassouli qui se présente pour la première fois en France avec sa formation aux accents groovy. Plus loin, les mélopées arabo-andalouses de Zainab Afailal sont la promesse d’émerveillement et de raffinement. Ambassadeurs de la culture berbère, Ali Chouhad, Fatima Tachtoukt et Ali Faiq sont quant à eux parmi les poètes-chanteurs les plus emblématiques et les plus attendus. À l’ombre du chapiteau, deux groupes reflets d’une jeunesse créative et audacieuse : Mobydick, rappeur de Rabat à la rime redoutable et N3rdistan qui célèbre une poésie matinée des couleurs de l’oriental beat. La participation marocaine est organisée avec le soutien du ministère de la Culture du Maroc, du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger et de Royal Air Maroc.

Création – patrimoine

Depuis 39 ans, le Festival d’Ile-de-France anime l’automne francilien avec une trentaine de concerts, dont une majorité de créations, articulés autour d’une thématique chaque année renouvelée. Au programme : musiques du monde et actuelles, mais aussi musique ancienne, baroque, classique et contemporaine. Aux mois de septembre et octobre, entre 20 et 25 000 spectateurs suivent ce jeu de piste culturel en Île-de-France et découvrent à l’occasion des concerts des lieux du patrimoine parfois inaccessibles au public (châteaux, églises, cirques, anciennes usines ou parcs somptueux). L’écoute des divers répertoires dans ces cadres uniques est la promesse de moments hors du commun et de souvenirs forts. Le Festival d’Ile-de-France propose également une centaine d’actions culturelles autour des concerts : résidences de création avec amateurs, visites, rencontres, conférences, ateliers, masterclasses et interventions en milieu scolaire.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...