Conférence

L’ADA veut cultiver l’agriculture durable

L’ADA veut cultiver l’agriculture durable
  • Marocains partout
  • 19 Octobre 2016 - 09:14
  • MAP

La Carte de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs au changement climatique est un outil essentiel permettant de « renforcer l’accès aux ressources financières climatiques », a affirmé le Directeur général de l’ADA (Agence pour le Développement Agricole), Mohammed El Guerrouj. Cet outil, qui sera utilisé en tant que « carte numérique », permettra de disposer de données précises et bien détaillées sur la vulnérabilité des petits agriculteurs au niveau des régions qui sont couvertes par le financement du Fonds International du Développement agricole (FIDA), a indiqué M. El Guerrouj lors d’un atelier consacré à la présentation de la carte de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs au changement climatique dans les régions concernées par les programmes d’appui du FIDA au Plan Maroc Vert. Le maillon faible au niveau de l’ensemble des projets d’adaptation au changement climatique est l’accès au financement, d’où la nécessité de mettre en place des outils scientifiques, en vue de drainer les financements à travers les différents bailleurs de fonds climat », a expliqué le DG de l’ADA. «Connaître le degré de vulnérabilité de nos ressources est essentiel pour faire une planification efficiente avec pour objectif de mettre en place des systèmes résilients, à même de préserver les terres qui ont encore un potentiel de production, d’améliorer le potentiel des terres déjà dégradées et avoir une base de données numériques utilisée par tout le monde», a estimé, pour sa part, le DG de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), Mohamed Badraoui.

Cet atelier, qui s’articule autour de l’évaluation des impacts des changements climatiques sur l’agriculture et sur les écosystèmes en général, s’assigne pour objectif d’analyser la vulnérabilité des écosystèmes et des terres agricoles, en vue de stimuler les financements climatiques au profit des petites exploitations agricoles, de mettre en place des solutions liées à la gestion durable du sol, de l’eau et des risques climatiques et aux mécanismes de financements des petits agriculteurs face au changement climatique, a-t-il ajouté. Cette rencontre est une occasion idoine pour appuyer les petites exploitations agricoles dans leur lutte contre les changements climatiques, à travers une approche analytique généralisée et bien détaillée des risques climatiques, en vue de mieux analyser le degré de vulnérabilité face au changement climatique, caractériser son ampleur, mieux viser les ménages et mobiliser les fonds climat pour l’octroi des financements, a fait savoir, de son côté, le Chargé du programme régional au Maroc pour le FIDA, Naoufel Telahigue.

L’adaptation de l’activité agricole au changement climatique passe par une meilleure caractérisation des risques climatiques, une bonne compréhension de la vulnérabilité sur le plan agro-écologioque et socioéconomique, a-t-il souligné, notant que la cartographie numérique permet de fournir des données précises et un meilleur conseil technique, en vue de mettre en place les mesures ad hoc pour s’adapter aux aléas des changements climatiques. En perspective de la 22e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), le FIDA a octroyé à l’ADA un don de 450.000 dollars pour l’élaboration de la cartographie de la vulnérabilité aux changements climatiques des petits agriculteurs dans les régions de Marrakech-Safi, Beni Mellal-Khenifra, Draa-Tafilaet et Fès-Meknès concernées par les programmes d’appui du Plan Maroc Vert (PMV) financés par le FIDA. Co-organisé par le FIDA et l’ADA, cet atelier a été l’occasion de présenter la cartographie de la vulnérabilité et de l’adaptation des petits agriculteurs aux changements climatiques dans la région de Marrakech Safi. Il constitue une première étape avant l’annonce des résultats définitifs couvrant l’ensemble des régions concernées lors d’un side event prévu à la COP22 de Marrakech.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...