Cinéma

L’Afrique fait son cinéma à Khouribga

L’Afrique fait son cinéma à Khouribga Timbuktu
  • Marocains partout
  • 14 Septembre 2015 - 11:40
  • rédaction

Le festival du cinéma africain de Khouribga, dont la 18e édition a démarré samedi au Centre culturel de la ville, constitue un rendez-vous cinématographique annuel visant à renforcer les liens étroits unissant les cinéastes marocains et leurs confrères africains, ainsi qu’à renouer avec l’un des aspects culturels de la dimension africaine du Maroc. Ce festival du cinéma africain qui se poursuit jusqu’au 19 septembre a choix comme invité d’honneur de cette édition, le Sénégal. Cette année, 14 films sont en compétition dans le cadre de ce festival qui existe depuis 1977, soit un film pour chaque pays excepté le Maroc qui concourt avec deux films. Il s’agit de « L’écharpe Rouge » de Mohammed Lyounsi et « L’orchestre des Aveugles » de Mohamed Mouftakir. 

Compétition

Outre le Sénégal, le Bénin, le Nigéria, l’Ethiopie, l’Egypte, la Mauritanie, la Côte d’ivoire, la Tunisie, le Mali, le Burkina Faso, le Cameroun et l’Algérie sont représentés. Parmi les films en compétition, figurent des films qui ont déjà été récompensés comme le film Timbuktu du réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako (prix du jury œcuménique et de celui de François Chalais au festival de Cannes en 2014) ou encore celui du réalisateur marocain Mohamed Mouftakir, l’Orchestre des aveugles, qui a remporté le Grand prix au Festival international d’Oran du film arabe. Les autres films en lice sont : Render to Caesar (Nigéria), le Prix d’amour (Ethiopie), Rapt à Bamako (Mali), L’oeil du cyclone (Burkina Faso), Morbayassa (Guinée), Cairo’s time (Egypte), Des étoiles (Sénégal), Claire ou l’enfant de l’amour (Cameroun), Braquage à l’africaine (Côte d’ivoire), La visite (Tunisie), J’ai 50 ans (Algérie).

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...