Aéronautique

L’américain Alcoa s’installe à Casablanca

L’américain Alcoa s’installe à Casablanca
  • Marocains partout
  • 23 Mai 2016 - 13:01
  • Rédaction

Au Maroc, le secteur de l’aéronautique poursuit son envol. Un géant américain, spécialisé dans fabrication de fixations aéronautiques, vient en effet d’ouvrir une nouvelle usine à Casablanca. Il s’agit de Alcoa Fastening Sytems, filiale du groupe américain Alcola (Aluminum Company of America), un des leaders mondiaux de la fabrication d’aluminium primaire et usiné. L’usine qui s’étend sur pas moins de 6300 m², a été inaugurée mercredi 18 mai, dans la zone franche Midparc, près de l’aéroport de Casablanca. Le nouveau site, baptisé Alcoa Fixations Casablanca, devrait générer à terme plus de 200 emplois.

Pour ce qui est du coût d’investissement, il s’élève à 5,4 millions d’euros, soit près de 59 millions de dirhams marocains, dont la plus grande partie a servi à acheter de nouveaux équipements. Le Maroc est un marché bien connu du groupe américain. Celui-ci possède déjà un site de production à Bouskoura. Il dispose également de trois ateliers de tournage, d’emboutissage et de visserie, alors qu’un cinquième atelier et une unité de traitement thermique sont en projet. Le Plan d’accélération industrielle 2014-2020, lancé par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, mise beaucoup sur le secteur de l’aéronautique.

Plusieurs entreprises du secteur aéronautique ont récemment posé leurs valises à Midparc. Une première usine du français Thalès y verra bientôt le jour, non loin des futurs sites de Stelia Aerospace, Latécoère, ou encore l’américain Hexcelle. Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, dispose également d’une usine à Nouaceur. A l’horizon 2020, le Maroc vise à faire de la zone franche Midparc de Nouaceur le leader du domaine aéronautique en Afrique. Aujourd’hui, « le secteur de l’aéronautique compte 110 sociétés qui emploient 11.500 travailleurs de haut niveau technique, dont la moyenne s’âge est de 30 ans », selon le président du Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (GIMAS), Hamid Benbrahim El-Andalouss.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...