Euro 2016

L’Angleterre et la Russie seront-elles disqualifiées ?

L’Angleterre et la Russie seront-elles disqualifiées ?
  • Marocains partout
  • 12 Juin 2016 - 18:19
  • Rédaction (Marseille)

L’UEFA, instance du football qui gère l’Euro 2016, a menacé dimanche 12 juin l’Angleterre et la Russie de disqualification du tournoi en cas de nouveaux incidents provoqués par leurs supporteurs, au lendemain d’une nouvelle flambée de violence autour du match opposant les deux équipes à Marseille (1-1). « Nous demandons aux fédérations anglaise et russe d’appeler leurs supporters à se comporter de façon responsable et respectueuse », a réclamé l’organisation dans un communiqué.

L’UEFA a également ouvert une procédure disciplinaire contre la fédération de Russie pour les incidents impliquant ses supporteurs au stade Vélodrome à la fin du match de samedi soir. Après le coup de sifflet final de l’arbitre, des supporteurs russes ont quitté leur parcage et, après avoir enfoncé une ligne de stewards, chargé des Anglais qui quittaient l’enceinte. Ces derniers ont dû se précipiter comme ils pouvaient vers la sortie, parfois en escaladant des grillages.

Il est reproché aux Russes des « perturbations » dans les tribunes, un « comportement raciste » et le lancer de « fumigènes ». Ce match était considéré comme l’un des plus « à risque » de l’Euro de football. L’UEFA a toutefois reconnu « des problèmes de séparation » entre supporteurs au Vélodrome et promis un « dispositif renforcé » du personnel de sécurité dans les stades de l’Euro 2016 en « collaboration avec les autorités françaises ».

L’instance disciplinaire de l’UEFA examinera ce dossier le 14 juin. L’UEFA ne gère que les incidents dans les stades, ce qui se déroule autour relève des autorités du pays hôte. La Fifa a, elle aussi, condamné des « scènes indignes et inacceptables » après les violences « perpétrées par une minorité de fauteurs de trouble idiots ». Un peu plus tôt, le ministre des sports russe Vitali Moutko avait dénoncé le « mauvais comportement » des supporteurs russes, redoutant une amende de l’UEFA. «Nous allons recevoir une amende de l’UEFA, tel que je le comprends», avait estimé le ministre.

«Bien évidemment, en tant que pays hôte de la prochaine Coupe du monde, nous devons préserver notre image et les gens ne doivent pas la dégrader. C’est la pire chose», a regretté par ailleurs M. Moutko, alors que la Russie doit organiser le Mondial 2018. Le ministre russe a également blâmé l’organisation et les procédures de sécurité, confiant à l’agence russe TASS que « pour que de telles rencontres soient organisées correctement, nous devons séparer les supporteurs. Il y avait des pétards, c’est évidemment mauvais. Il n’y avait pas de grillage, rien. » Les autorités russes, a-t-il poursuivi, vont enquêter sur ces incidents.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...