Grossesse

Le paracétamol dangereux pour le fœtus?

Le paracétamol dangereux pour le fœtus? L’abus du paracétamol peut nuire au fœtus.
  • Marocains partout
  • 25 Mai 2015 - 20:35
  • Rédaction

Qu’il s’agisse de Doliprane, de Dafalgan ou encore d’Efferalgan, tous contiennent la même substance active : du paracétamol. Or ce médicament, l’un des plus vendus au Maroc, peut se révéler plus nocif que bénéfique lorsqu’il est pris de manière fréquente. Une nouvelle étude publiée récemment dans la revue Science Translational Medicine vient de révéler qu’une consommation excessive de cet antalgique pendant la grossesse pourrait avoir d’importantes conséquences sur la production de testostérone chez le fœtus. Pour réaliser cette expérience, les scientifiques ont transplanté plusieurs greffons de tissu testiculaire humain sur des souris. Au préalable, les chercheurs avaient administré une dose thérapeutique journalière de paracétamol.

Risques

Si après 24 heures la production de testostérone n’avait pas été altérée, elle avait baissé de près de 45 % au bout de sept jours de traitement. Cette baisse de testostérone pourrait induire des cas de testicules non-descendus, augmenter le risque d’infertilité ou encore augmenter le risque de cancers des testicules. Ainsi, le Pr Ron Mitchell de l’Université d’Édimbourg conseille aux femmes enceintes de « prendre la dose minimale dans un laps de temps le plus restreint » lors de douleurs ponctuelles. S’il n’y a donc pas de contre-indication à l’utilisation du paracétamol il faut veiller à bien respecter les doses journalières indiquées, c’est-à-dire pas plus de 4g par jour, soit un comprimé d’1g toutes les six heures.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...