Exposition – Paris

Le patrimoine marocain, une source d’inspiration

Le patrimoine marocain, une source d’inspiration Jilali Gharbaoui
  • Marocains partout
  • 27 Août 2015 - 11:31
  • rédaction

 

La maison de ventes aux enchères Cornette de Saint-Cyr, en collaboration avec La marocaine des arts, mettra en avant la création contemporaine marocaine. Cette vente présentera les productions des artistes marocains majeurs de l’après-guerre. Cornette de Saint-Cyr exposera les œuvres de la vente d’art contemporain mettant à l’honneur l’art contemporain marocain, du 22 au 27 octobre 2015 dans son hôtel parisien de l’avenue Hoche. La vente proposera entre autre des œuvres de Jilali Gharbaoui, Farid Belkahia, Miloud Labied ou encore Chaibia, Saad Bencheffaj, Fouad Bellamine et Ahmed Drissi, tout en réalisant un parallèle avec les plus grands noms de l’art international. De POLIAKOFF, SOULAGES et HARTUNG à WARHOL en passant par BASQUIAT, cette vente réunira des artistes qui ont su s’inspirer du patrimoine marocain. Cet évènement arrive un an après l’inauguration de l’hôtel des ventes de l’avenue Hoche et fait écho à plusieurs évènements phares qui ont eu lieu à Paris dans le cadre de la saison marocaine, l’exposition « Le Maroc Contemporain » présentée à l’Institut du Monde Arabe, « Le Maroc médiéval, un empire de l’Afrique à l’Espagne» présentée au Louvre, et le 9e festival organisé par l’Institut des Cultures de l’Islam, qui avait pour thème le « Maroc, arts d’identité́ ».

Inspirations

Le succès de ces divers événements témoigne des liens qui unissent la création artistique marocaine et la scène internationale. « Il est intéressant de noter comment de grands noms de la peinture européennes ont trouvés en partie leur inspiration dans l’art et le patrimoine marocain ; tandis que les maîtres de la peinture marocaine ont trouvé leur inspiration en Occident : les deux cultures artistiques se rejoignent, se croisent, s’entremêlent pour se retrouver à notre plus grand bonheur dans un événement tel que celui-ci, qui fait honneur à l’Art marocain », affirme Salima TAZI KETTANI, directrice générale de La Marocaine des Arts. Pierre CORNETTE de SAINT-CYR explique que « pour rentrer dans l’art, nous sommes obligés d’entrer au plus intime de l’intime de l’objet créé. Pour cela, il faut donc passer par la connaissance de la civilisation dans lequel il est. » Cette exposition qui met en valeur l’art contemporain du royaume chérifien n’est pas sans rappeler que le fondateur de cette maison de vente emblématique est né à Meknès au Maroc. Son enfance passée au sein même de cette culture riche est un « élément important de son parcours professionnel ».

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...