Libreville – cérémonie

Les MRE du Gabon commémorent la Marche Verte

Les MRE du Gabon commémorent la Marche Verte
  • Marocains partout
  • 09 Novembre 2015 - 12:38
  • Salah Aouni (MAP)

Les membres de la communauté marocaine établie au Gabon ont célébré, dimanche à Libreville, le 40e anniversaire de la glorieuse Marche Verte, dans une ambiance de joie et de fierté et un élan de ferveur et de patriotisme. La rencontre, initiée par des associations de la société civile et marquée par la présentation de plusieurs exposés sur cet événement historique, a été l’occasion pour l’assistance de réitérer son attachement à la marocanité du Sahara et sa mobilisation constante derrière SM le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume et les valeurs constantes de la Nation. A cette occasion, l’ambassadeur du Maroc à Libreville, Ali Bojji, a félicité les organisateurs pour leur sens profond de patriotisme ainsi que leur attachement à la mère-patrie. Il a d’ailleurs rappelé les enjeux et la philosophie de la Marche verte, cet événement historique, idée ingénieuse de feu SM Hassan II, qui restera gravé à jamais dans la mémoire de tous les Marocains.

Mobilisation

Bojji a également loué la teneur du discours royal prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40e anniversaire de ce glorieux événement, notant que le Souverain a dessiné les contours d’une nouvelle marche, celle du développement des  provinces du sud marocain à travers des chantiers gigantesques, à coup de dizaines de milliards de DH, qui assurent progrès et prospérité aux populations locales et feront de la région un hub régional et un carrefour vers les pays de l’Afrique subsaharienne en vue d’enraciner davantage la dimension africaine du Royaume. Pour sa part, le président de l’Union des Marocains du Gabon (UMG), Abdelaziz Boulid, a fait un exposé exhaustif sur les liens profonds d’allégeance qui ont toujours existé entre le Sahara et les Rois du Maroc depuis des siècles, mettant en avant le rôle de la Marche verte dans la récupération des provinces du sud. « Il n’y a pas de Sahara sans le Maroc et pas de Maroc sans son Sahara », a-t-il dit, se félicitant des progrès réalisés dans les provinces du sud après la Marche verte, grâce à la volonté royale de faire de cette partie intégrante du territoire national un modèle de développement.

Patriotisme

De son côté, la présidente du Forum des Marocains du Gabon (FMG), Amina Farhane, a donné un bref aperçu sur l’histoire du Sahara marocain et les efforts consentis pour la libération des provinces du sud du joug du colonialisme espagnol et le parachèvement de l’intégrité territoriale, notant que la Marche verte constitue un trait d’union entre les générations. La commémoration de cette épopée glorieuse offre l’occasion de transmettre aux jeunes générations les valeurs de sacrifice, de patriotisme et de mobilisation pour contrer toute atteinte à l’unité nationale et à l’intégrité territoriale du Royaume, a-t-elle dit. La cérémonie a connu une présence remarquable de jeunes garçons et filles marocains qui ont cantonné l’hymne national en brandissant le drapeau national et les portraits de SM le Roi Mohammed VI. Ils ont également exécuté, dans une ambiance festive, la célèbre chanson « Nidae Al-Hassan » pour exprimer leur attachement à la patrie.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...