Théâtre

Les universitaires de Casablanca reviennent sur les planches

Les universitaires de Casablanca reviennent sur les planches
  • Marocains partout
  • 05 Juillet 2016 - 01:09
  • Rédaction

Le Festival international de théâtre universitaire de Casablanca revient, du 11 au 16 juillet 2016, pour une 28e édition qui se tiendra sous le thème « Théâtre et société: le silence pour un nouveau départ ». Initié par la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik (Université Hassan II), ce festival sera marqué par la participation de la Tunisie, de l’Egypte, de l’Algérie, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Mexique, de la Chine et du Maroc. Au menu de cette manifestation culturelle figurent sept ateliers qui seront encadrés par des acteurs nationaux et internationaux, ainsi qu’une table ronde sur la culture du silence, considérée en tant que langue productrice de créativité. « Le dialogue et l’interaction entre les instances politiques, la société et l’université est une nécessité pour mieux échanger les idées et enrichir les expériences en vue de coordonner les initiatives et rationaliser les efforts et les énergies », a expliqué dans Abdelkader Gonegai, président du festival de théâtre universitaire.

Cet évènement international offre une occasion à tous les acteurs et artistes de créer une synergie au niveau de la ville de Casablanca à travers une approche collective dont l’objectif est d’apaiser les esprits, favoriser les conditions de la rencontre et l’échange tout en créant une convivialité et une paix sociale, a souligné M. Gonegai. « C’est dans cette vision que le comité d’organisation a choisi le silence comme thème de cette 28ème édition ». Cette année, c’est la Chine qui sera l’invitée d’honneur. Le Maroc et la Chine ont plusieurs points communs, a-t-il poursuivi. Cette optique que « les deux peuples ont forgé leurs identités par leur propres ressources humaines et naturelles avec une ouverture sur le monde marquée par la tolérance et le respect de l’Autre », a affirmé le président du festival du théâtre universitaire. « Aujourd’hui, les deux pays, et donc les deux peuples ont entamé un rapprochement mutuel dans le cadre d’une dynamique culturelle et politique », a rappelé M. Gonegai. Cette édition ambitionne, selon les organisateurs, de contribuer de façon efficiente à consolider ce rapprochement et à renforcer cette ouverture qui s’inscrit, tout naturellement, dans le cadre de la diplomatie universitaire parallèle.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...