Conjoncture

L’immobilier a toujours le blues…

L’immobilier a toujours le blues…
  • Marocains partout
  • 16 Août 2016 - 19:32
  • Rédaction

Rien ne va plus au marché de l’immobilier. L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré une baisse de 0,9% au 2e trimestre 2016 par rapport à la même période de 2015, révèlent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Cette situation de l’immobilier résulte des diminutions de 1,1% des prix du résidentiel et de 1% de ceux du foncier, relève une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du 2e trimestre 2016. L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a quasiment stagné pour le deuxième trimestre consécutif, la progression de 2,7% des prix des terrains ayant été compensée par des baisses de 1,1% pour le résidentiel et de 0,6% pour les locaux commerciaux. Concernant les transactions, elles se sont inscrites en légère hausse de 1%, traduisant une augmentation de 3,7% pour les biens résidentiels.

En revanche, les ventes se sont repliées de 1,9% pour le foncier et de 14,4% pour les actifs à usage professionnel. Par rapport à l’an dernier, les prix des biens ont reculé de 0,9%, reflétant principalement des diminutions de 1,1% pour le résidentiel et de 1% pour le foncier. En revanche, ils se sont accrus de 2% pour les biens à usage professionnel. Pour ce qui est des transactions, leur nombre a baissé de 2,1%, avec des reculs de 1,2% pour le résidentiel, de 3,2% pour les terrains et de 7,6% pour les biens à usage professionnel. Au niveau de Casablanca, les prix ont diminué de 2,3%, reflétant les baisses de 3,6% pour les appartements et de 2,9% pour les terrains. Pour ce qui est des ventes, elles ont reculé de 1,1%, en relation essentiellement avec la contraction de 26,3% des transactions portant sur les locaux commerciaux, celles des appartements ayant, en revanche, progressé de 3,4% après le repli de 12,8% enregistré le trimestre précédent.

A Marrakech, l’indice des prix a augmenté de 1,6%, en relation avec une hausse de 1% pour les appartements et de 3,7% pour les terrains. En revanche, et après les diminutions importantes accusées au premier trimestre, les ventes se sont accrues de 2,8% au deuxième trimestre, sous l’effet d’une progression de 11,4% pour les appartements, alors que celles des terrains ont de nouveau diminué. Pour la ville de Tanger, l’IPAI a affiché une progression de 1% d’un trimestre à l’autre, liée au renchérissement de 3,3% des terrains, les prix des appartements et des locaux à usage commercial ayant, à l’inverse, accusé des baisses respectives de 0,3% et 1,2%.

Concernant les transactions, après une contraction au T1-2016, elles ont augmenté de 8,4%, avec une hausse de 15,1% pour les appartements. En revanche, les ventes des terrains et des locaux commerciaux se sont repliées de 10,4% et 35,5%, respectivement. A Rabat, l’indice des prix s’est apprécié de 1%, en liaison principalement avec les accroissements de 0,6% des prix des appartements et de 5,7% de ceux du foncier. En parallèle, le nombre de transactions a progressé de 1% d’un trimestre à l’autre, traduisant les hausses des ventes des terrains urbains et des locaux à usage commercial, celles portant sur les appartements ayant, cependant, reculé de 1%.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...