Banque Mondiale

La logistique du Maroc s’offre une sortie de route…

La logistique du Maroc s’offre une sortie de route…
  • Marocains partout
  • 30 Juin 2016 - 22:55
  • Rédaction

Si les infrastructures sont correctes, le transport des marchandises et les services de douanes laissent à désirer. C’est ce qu’on retient sur la logistique du Maroc à la lecture du rapport bisannuel de la Banque Mondiale «Connecting to Compete 2016 : Trade Logistics in the Global Economy». Il s’agit d’un document référence qui classe 160 pays en fonction de leurs performances dans le domaine de la logistique commerciale. Ainsi, le Maroc dégringole de 24 places en se classant 86e avec un score de 2.67 sur 5. Au niveau du Maghreb, la logistique du Maroc se classe derrière l’Algérie, elle, 75e avec une note de 2.77 ! La Banque mondiale estime que les infrastructures au Maroc sont globalement de bonne qualité puisque le pays obtient une note de 3.09, ce qui lui permet de figurer au 54e rang dans ce domaine à l’échelle mondiale. En revanche, c’est au niveau de la douane et du suivi des marchandises que les choses se gâtent.

Si le Maroc peut se targuer d’avoir des infrastructures portuaires performantes, c’est au niveau de ces deux domaines que le royaume engrange des mauvais points. Les douanes sont notées seulement 2.22 tandis que le suivi des marchandises obtient 2.34. Pour la Banque mondiale, le Maroc « est l’exemple d’un pays qui, grâce à des programmes d’éducation, ne manque pas d’employés dans le secteur du management ». Cependant, le rapport ajoute qu’il est plus compliqué de trouver au Maroc des travailleurs dans des secteurs « moins sophistiqués » comme des conducteurs de camions ou des manutentionnaires dans les entrepôts. Cette pénurie a un impact négatif sur le secteur de la logistique, estiment les auteurs du rapport.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...