Racisme

L’ONU tire la sonnette d’alarme

L’ONU tire la sonnette d’alarme Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (Cerd) s’inquiète.
  • Marocains partout
  • 05 Mai 2015 - 20:50

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (Cerd) a dénoncé la banalisation du discours haineux en France à l’égard des minorités, en particulier à l’égard des Roms. «On constate que le principe d’égalité n’est pas complètement reflété dans les réalités du pays (…) à cause surtout de l’intolérance et du racisme», a déclaré le président du Comité, Ion Diaconu, à l’ouverture d’une réunion dédiée à l’examen de la situation en France. Il a dénoncé «une certaine banalisation du discours de la haine» dans le pays. «Ne faut-il pas ériger le discours haineux en véritable infraction», a également considéré l’experte togolaise, Afiwa-Kindéna Hohoueto.

Les Roms

Le Comité, qui veille au respect de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale de 1965, s’est penché la semaine dernière sur les mesures prises par les autorités françaises pour lutter contre les discriminations depuis son dernier examen de la France en 2010. Les conclusions des 18 experts de l’ONU ne seront pas publiées avant le 15 mai.

La France a, pour sa part, défendu l’évacuation des « campements illicites » devant le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU. «Le principe d’égalité ce n’est pas la négation de ces différences, et c’est pourquoi de très nombreuses politiques tiennent compte des spécificités et des difficultés particulières plus fortes que […] peuvent rencontrer telles ou telles minorités; il y a le cas des gens du voyage », a déclaré Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...