Conjoncture

Le Maroc a perdu 26.000 emplois au deuxième trimestre

Le Maroc a perdu 26.000 emplois au deuxième trimestre
  • Marocains partout
  • 06 Août 2016 - 15:08
  • MAP

L’économie marocaine a perdu 26.000 emplois nets d’emploi entre le deuxième trimestre 2015 et la même période de 2016, contre une création annuelle moyenne de 74.000 au cours des trois dernières années, indique le Haut Commissariat au Plan (HCP). Ce recul dans le volume de l’emploi est le résultat de la création de 38.000 postes en milieu urbain et de la perte, en raison de la mauvaise campagne agricole, de 64.000 en milieu rural, explique le HCP dans une note d’information sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l’année 2016. Le volume global de l’emploi est ainsi passé, entre les deux périodes, de 10.929.000 à 10.903.000 personnes, précise le HCP. Au niveau sectoriel, les créations d’emplois ont concerné le secteur des services avec 70.000 postes (+1,7 %) résultant notamment de la hausse de l’emploi dans les branches  »services personnels et domestiques » (35.000 postes) et « commerce de détail hors magasin » (25.000 postes), les BTP avec 41.000 postes (+4 %) et le secteur de  »l’industrie » avec 38.000 postes (+3,1 %).

En revanche le secteur agriculture, forêt et pêche a enregistré une perte de 175.000 emplois (-0,4 %) en raison de la forte sécheresse qui a sévi au Maroc. En milieu urbain, à l’exception du secteur de l’agriculture, forêt et pêche qui a perdu 21.000 postes d’emploi, soit une baisse de 7 % du volume de l’emploi du secteur, tous les autres secteurs ont vu leur volume d’emploi augmenter, à savoir le service du BTP a crée 15.000 emplois, soit une hausse de 2,3 % du volume de l’emploi du secteur, selon le HCP qui précise que les autres créations ont été de 30.000 emplois dans le secteur des services (+0,9 %), de 14.000 postes dans celui de l’industrie y compris l’artisanat (+1,4 %). En milieu rural , hormis l’exceptionnel perte de 154.000 postes d’emploi par le secteur de l’ agriculture, forêt et pêche, correspondant à une baisse de 3,8 % du volume de l’emploi du secteur, tous les autres secteurs ont, en revanche, créé des emplois, à savoir le secteur des services avec 40.000 postes, soit une hausse de 6 pc du volume de l’emploi du secteur, le secteur des BTP avec 26.000 emplois (+6,8 pc); et le secteur de l’industrie y compris l’artisanat avec 24.000 postes (+11,4 %). Quant au taux d’emploi, il a reculé de 0,8 point au niveau national, passant de 43,9 % à 43,1 %, de 0,5 point en milieu urbain et de 1 point en milieu rural, passant respectivement de 36,6 % à 36,1 % et de 55,3 % à 54,3 %.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...