Global Innovation Index

Le Maroc devient-il de plus en plus innovant ?

Le Maroc devient-il de plus en plus innovant ?
  • Marocains partout
  • 15 Août 2016 - 19:54
  • Rédaction

On s’améliore en matière d’innovation. C’est ce qui ressort de la neuvième édition de l’indice mondial de l’innovation (GII), rendu public ce lundi 15 août conjointement par l’Université Cornell, l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) et l’Organisation mondiale de la propriété Intellectuelle (OMPI). Le Maroc a en effet réalisé une remontée de 6 places dans le classement 2016 qui étudie les capacités et les performances de 128 pays en matière d’innovation sur la base de 82 indicateurs. Le Maroc est logé à la 72e place en 2016 contre une 78e place dans le classement 2015 qui comptait alors 141 pays. Dans le détail, le Maroc enregistre un score moyen de 30,26 sur 100. Une note qui place le Maroc à la 7e place des pays à revenu intermédiaire moyen les mieux classés au regard des critères principaux d’analyse comme la qualité de l’innovation et les dépenses en la matière.

A l’échelle planétaire, la Suisse demeure le meilleur pays au monde en termes d’innovation, alors que la Chine rejoint les 25 premiers dans l’indice annuel publié par l’OMPI, l’Université Cornell et l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD). « Il est essentiel d’investir dans l’innovation pour assurer une croissance économique sur le long terme », a insisté le directeur général de l’OMPI, Francis Gurry. Cette priorité est d’autant plus importante dans le climat économique actuel. Les dépenses dans ce domaine n’ont progressé que de 4 % selon les données qui portent sur la situation il y a deux ans, un recul attribué au ralentissement économique dans les pays émergents et du resserrement des budgets d’innovation dans les pays industrialisés. D’après le rapport, la Suisse devance la Suède qui passe devant la Grande-Bretagne.

Les Etats-Unis avancent d’un rang à la 4e place, tout comme la Finlande qui devient 5e, devançant Singapour, l’Irlande, le Danemark, les Pays-Bas et l’Allemagne. L’augmentation des échanges mondiaux contribue à partager plus largement les bénéfices de l’innovation, selon les conclusions du rapport. Mais la coopération entre les secteurs public et privé « peut encore être renforcée ». Globalement, conclut le document, le numérique est devenu le principal instrument de l’innovation « dans pratiquement tous les secteurs d’activité ».

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...