Politique d’asile

Maroc-UE, un partenaire stratégique

Maroc-UE, un partenaire stratégique La réunion de travail entre le ministère des MRE et la commission européenne chargée de la Migration
  • Marocains partout
  • 16 Mai 2015 - 19:09
  • MAP

 

Le Maroc est susceptible de jouer un rôle primordial dans le développement des pays exportateurs d’immigration, a indiqué, jeudi 16 avril à Rabat, le ministre chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la migration, Anis Birrou, à l’issue d’entretiens avec le commissaire européen chargé de la Migration, des Affaires intérieures et de la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos.

Anis Birrou a souligné que le Maroc est un partenaire stratégique dans la gestion de la question migratoire au niveau de la région méditerranéenne, mettant en avant le rôle que peut jouer le Royaume dans le développement des pays exportateurs d’immigration, en particulier de la région sahélo-saharienne. A cette occasion, les projets lancés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, qui ont permis de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité et qui peuvent être appliqués dans les pays africains.

Insertion

Birrou a, d’autre part, indiqué que 81 projets d’une enveloppe de 10 millions d’euros seront lancés, dans le cadre du soutien de l’Union européenne (UE) à la nouvelle politique migratoire du Maroc, dont une partie (2 millions d’euros) sera destinée à l’insertion des enfants migrants dans l’enseignement, la formation professionnelle et la santé. Dimitris Avramopoulos a pour sa part réaffirmé le soutien de l’UE à la nouvelle politique migratoire adoptée par le Maroc, faisant état, dans ce cadre, du lancement du programme d’appui de l’UE à la politique d’intégration des migrants au Maroc.

Le Maroc est le premier pays de la région du Sud de la Méditerranée à avoir conclu un partenariat pour la mobilité avec l’UE. Le commissaire européen chargé de la Migration, des Affaires intérieures et de la Citoyenneté a effectué, les 16 et 17 avril, une visite au Royaume, au cours de laquelle il devra rencontrer plusieurs responsables marocains pour examiner, notamment le processus législatif concernant l’asile, la migration, la facilitation des visas et la migration légale, ainsi que la lutte conjointe contre l’immigration irrégulière et les trafics d’êtres humains.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...