Conjoncture

Les Marocains peinent à joindre les deux bouts

Les Marocains peinent à joindre les deux bouts
  • Marocains partout
  • 14 Août 2016 - 16:11
  • Rédaction

Décidément, les Marocains s’en sortent de plus en plus difficile au point que l’épargne devient presque un luxe. Pire encore, presque le tiers des ménages s’endettent ou puisent dans l’épargne afin de joindre les deux bouts. C’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée par le Haut-commissariat au Plan (HCP). Ainsi, la quasi-totalité des ménages marocains (83,3%) ne s’attendent pas à épargner au cours des 12 mois prochains, rapporte le Haut-commissariat au Plan (HCP) dans sa dernière note de conjoncture. Ainsi, le solde d’opinion est resté ainsi négatif, s’établissant à moins 66,6 points au titre du 2e trimestre 2016, contre moins 67,4 points à fin juin 2015 et moins 69,7 points au trimestre précédent de l’année en cours, précise le HCP dans sa note relative aux résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages pour le 2ème trimestre 2016.

S’agissant des prix de produits alimentaires, ils ont connu une hausse au cours des 12 derniers mois selon 88,5% des ménages, relève la note, ajoutant que le solde d’opinion est resté négatif, à moins 87,9 points, après avoir été de moins 85,5 points le trimestre précédent et de moins 85,3 points une année auparavant. Au cours des 12 prochains mois, 78,3% des ménages estiment que les prix de ces produits devraient continuer à augmenter, 20,7% prévoient une stagnation, alors que 1% s’attendent à une baisse, fait savoir le HCP. Le solde d’opinion est demeuré négatif, à moins 77,3 points, se situant en deçà des moins 75,6 points enregistrés une année auparavant. Selon cette note de conjoncture auprès des ménages comptant pour le 2e trimestre 2016 réalisée par le Haut Commissariat au Plan, seuls 8,3% des Marocains affirment épargner une partie de leur revenu. Au cours des 12 prochains mois, 83,3% des ménages ne s’attendent pas à épargner. Les Marocains dépensent plus que ce qu’ils gagnent. C’est ainsi que presque le tiers des ménages affirment s’endetter ou puiser dans leur épargne.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...