Berlin – G7 Dialogue sur les femmes

Meriem Bensaleh Chaqroun : « La femme, un levier pour le développement »

Meriem Bensaleh Chaqroun : « La femme, un levier pour le développement » Meriem Bensaleh
  • Marocains partout
  • 21 Septembre 2015 - 09:21
  • Avec MAP

La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensaleh Chaqroun, a présenté mercredi dernier à Berlin, l’expérience marocaine en matière de promotion des conditions de la femme marocaine dans différents domaines, notamment social, économique et politique. Mme Bensaleh, qui participait aux travaux du « Forum G7 pour le dialogue avec la femme » organisé à l’initiative de la chancelière allemande Angela Merkel dans le cadre des engagements du G7 concernant l’amélioration des conditions des femmes, a également mis en avant les différentes réalisations et acquis obtenus en faveur de la femme marocaine.

Dynamique

Le Forum dont les travaux prendront fin jeudi, a réuni une trentaine de femmes pionnières dans différents secteurs dans leurs pays, représentant notamment la société civile, le secteur économique et les organisations non gouvernementales. Les participantes à ce forum ont eu aussi l’occasion de débattre lors de séances thématiques, des moyens de mettre la femme au cœur du processus de développement et de mieux sensibiliser les sociétés quant à l’approche genre, a-t-elle fait savoir. Pour la présidente de la CGEM, Meriem Bensaleh Chaqroun, améliorer les conditions des femmes est à même d’assurer un développement durable et créer une importante dynamique au sein de la société.

Modèle

Meriem Bensaleh Chaqroun a indiqué dans ce sens, que son intervention lors de ce forum s’est focalisée sur les acquis obtenus par les femmes marocaines et les mesures prises en leur faveur, soulignant que l’existence de plusieurs exemples de femmes qui ont réussi à s’imposer dans différents domaines reflète le degré de conscience de la société marocaine quant au rôle crucial de la femme. Mme Bensaleh a cité à cet égard le modèle des femmes qui ont réussi dans le domaine de la production de l’huile d’argan, grâce notamment aux technologies numériques. Cette filière, qui s’appuie essentiellement sur des femmes, de la production à la commercialisation passant par la gestion et la prospection de marchés à l’étranger, a contribué, a-t-elle dit, à l’émergence de filières de production exemplaires reflétant l’importance du monde numérique pour les associations féminines opérant aussi bien dans les villes que dans le monde rural.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...