Etudier au Canada

Moncef Sed : «Je rêve de créer ma propre affaire au Maroc»

Moncef Sed : «Je rêve de créer ma propre affaire au Maroc»
  • Marocains partout
  • 25 Mai 2015 - 11:48
  • Rédaction (Montréal)

RENCONTRE Après un brevet de technicien supérieur en gestion, Moncef Sed opte pour l’aventure canadienne en s’installant à Montréal où il jongle entre étude et travail.

Marocainspartout : Parlez-nous un peu de vous ?

Moncef Sed : J’ai 26 ans. J’étudie à l’UQAM (l’Université du Québec – Montréal) afin d’obtenir un baccalauréat en administration des affaires. Je suis arrivé au Québec en 2009 après avoir décrocher un brevet de technicien supérieur en gestion d’entreprises au Maroc.

Comment pouvez-vous décrire la vie ici à Montréal ?

Montréal dispose de nombreux atouts. C’est une ville cosmopolite, à la fois américaine et européenne. Une ville qui donne envie de se rendre de l’autre côté de l’Océan Atlantique. Il est difficile de ne pas envisager d’étudier au Canada vu que ce pays offre de vivre une expérience passionnante et enrichissante aux nombreux étudiants dans le monde autant socialement qu’intellectuellement. Montréal est connue pour la diversité de ses cultures car multiethnique, elle est considérée comme la capitale des étudiants étrangers. Les institutions scolaires et universitaires qui s’y trouvent sont de renommée mondiale. Montréal offre un épanouissement personnel garanti. J’y ai appris à vivre loin de chez moi et à m’intégrer à un nouvel environnement.

Parvenez-vous à gérer votre temps entre études et travail ?

Il est toujours difficile de gérer son temps entre études et travail, surtout que les études universitaires requièrent certains ajustements pour réussir. Gérer le temps à consacrer au travail personnel en dehors des heures de cours et des heures du travail professionnel est souvent ce qui constitue le plus grand défi. Travailler quarante heures par semaine et suivre des cours de théorie et des travaux pratiques. Le soir n’est pas évident et cela nécessite une grande volonté. Personnellement, je n’ai pas beaucoup de temps libre, mais j’essaie de positiver en me disant que toutes ces choses ne sont que des obstacle à franchir. Je fais de mon mieux pour garder mon objectif en vue. Quand on veut on peut!

Quels sont vos projets d’avenir ?

Pour l’instant, je travaille fort afin d’obtenir mon diplôme, de grimper les échelons dans mon travail afin de décrocher un poste avec plus de responsabilité. Je veux relever des défis et avoir des objectifs à atteindre afin de pouvoir me surpasser et me familiariser encore plus avec le monde professionnel. Mon plus grand objectif est de retourner plus tard dans mon pays d’origine : Le Maroc afin de lancer ma propre entreprise ! C’est un rêve d’enfant et je me battrai pour pouvoir le réaliser. Je le dis et le redis: Quand on veut on peut!

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants marocains qui veulent tenter l’expérience Canadienne?

Je conseille à ces étudiants de ne plus hésiter. Ils doivent se donner la chance de se voir grandir et d’évoluer dans un monde grandiose. Bien sûr il faut faire le bon choix ; il ne suffit pas d’avoir envie de quitter le nid familial et il ne faut pas croire que la vie sera facile. Mais se préparer à vivre seul et vivre loin de son bercail et des siens. Il faudra avant tout choisir un domaine d’études. Ils ne doivent pas surtout d’opter pour un domaine qui les passionne. Aussi évident que cela puisse paraître, les premiers de la casse sont ceux qui réussissent le mieux.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...