Perpignan

Najim Benamar, l’incroyable histoire d’un héros déchu…

Najim Benamar, l’incroyable histoire d’un héros déchu… Najim Benamar
  • Marocains partout
  • 24 Novembre 2015 - 14:19
  • Rédaction (Paris)

RECIT – Il y a six mois, Najim Benamar faisait ses courses dans une supérette dans le Bas-Vernet, un quartier de Perpignan en France. Alors qu’il passe en caisse, un braqueur armé d’un pistolet surgit. Avec l’aide de la caissière, le client, d’origine marocaine, met hors d’état de nuire le malfrat et permet ainsi son arrestation. Agé de 42 ans, ce brave homme vit à Perpignan depuis quatre ans. Son acte héroïque lui a valu la médaille de bronze pour son courage et son dévouement, décernée par la préfecture des Pyrénées-Orientales. Mais cette même préfecture lui a réservé une autre surprise : sa demande pour un titre de séjour de longue durée a été refusée. Motif: il ne parle pas assez bien la langue de Molière. Ayant du mal à trouver un travail stable, Najim vit de petits boulots : «Sans carte, c’est difficile de trouver un travail, alors je travaille dans la maçonnerie, dans les fruits et légumes», explique-t-il à la presse locale.

Indignation

Najim Benamar s’est marié en 2010 au Maroc avec Annie, une citoyenne française aujourd’hui convertie à l’islam. De retour en France, son épouse effectue les démarches pour qu’il obtienne une carte de séjour. Elle adresse alors une copie de l’acte de mariage aux services de l’État à Nantes. Depuis, tous les ans, Najim Benamar renouvelait sans problème son visa de séjour. Après avoir reçu sa décoration, le mari pensait qu’il serait plus facile d’obtenir le titre de séjour de longue durée tant convoité. Au lieu de voir sa situation régularisée, il est devenu un sans papiers depuis le 12 octobre. Cette affaire a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux où une pétition a récemment été lancée. «Obtenir une carte de résident répond certes à certains critères, mais l’on aurait pu, moyennant un engagement d’obligation d’apprentissage linguistique, la lui accorder en reconnaissance de son civisme courageux», s’insurge un internaute.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...