Women for Change 2015

Nora Belahcen, une féministe qui sait agir

Nora Belahcen, une féministe qui sait agir Nora Belahcen
  • Marocains partout
  • 08 Octobre 2015 - 11:42
  • Rédaction

PORTRAIT – Nora Belahcen Fitzgerald forme à Marrakech des femmes en détresse aux métiers de la cuisine, puis leur trouve un travail. Elle est nommée au prix Women for Change.

Nora Belahcen Fitzgeraldet, fondatrice de l’association Amal pour les Arts Culinaires, est en lice pour le prix Women for Change, qui a pour but de récompenser des femmes originaires de pays méditerranéens qui militent pour la cause féminine. Nora Belahcen Fitzgerald y participe avec son association Amal. Lancé en 2013, son projet consiste en la mise en place de bourses pour les femmes qui espèrent créer leur micro-entreprise dans le domaine de la restauration. Née et ayant grandi au Maroc, elle a poursuivi ses études aux Etats-Unis pour obtenir un bachelor en mathématiques et en espagnol. De retour à Marrakech, elle fait une rencontre touchante avec une mère mendiante. Elle fonde alors son association ainsi qu’un restaurant solidaire où les employées sont des femmes en difficulté qu’Amal forme à l’art culinaire.

Militante engagée

Nora Belahcen veut accompagner 8 à 16 femmes, issues de milieux défavorisés, dans la création de leur projet après 6 mois de formation dans le métier de la cuisine et la gestion d’entreprises. Le but est de leur garantir une indépendance économique, une intégration sociale ainsi qu’un accomplissement professionnel. Elle a été inspirée par le projet associatif de Aicha Ech-Chenna qui vient en aide aux mères célibataires et à leurs enfants dans la ville de Casablanca. En effet, l’association Solidarité Féminine comprend entre autres, en parallèle d’un hammam et d’une pâtisserie, un restaurant solidaire. Nora a donc cherché un espace de travail pour ces deux femmes et leur a obtenu un poste dans une école où elles réalisèrent des pâtisseries.Nora Belahcen a ainsi apporté ses compétences en gestion et les femmes – elles – font de la magie avec leurs mains. Ce premier projet a eu beaucoup de succès et a permis aux femmes de gagner plus d’argent que lorsqu’elles étaient de simples « petites bonnes ».

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...