Cinéma

Noureddine Sail honoré à Paris

Noureddine Sail honoré à Paris Noureddine Sail
  • Marocains partout
  • 17 Décembre 2015 - 15:29
  • MAP

Un hommage appuyé a été rendu, mardi 15 novembre à Paris, à l’ancien directeur du Centre cinématographique marocain (CCM) Noureddine Sail, pour sa contribution à l’essor du cinéma marocain, à l’occasion de la 7e édition des Rencontres cinématographiques « Le Maghreb des films ». Ce rendez-vous cinématographique maghrébin a salué le militantisme de Noureddine Sail au service de l’émergence d’une industrie cinématographique marocaine, depuis son action au sein de la Fédération nationale des ciné-clubs du Maroc, qu’il a présidé dans les années 70, jusqu’à son engagement à la tête du CCM, en passant par plusieurs postes de responsabilité dans l’audiovisuel.  Les organisateurs ont notamment mis en exergue plusieurs réalisations à l’actif de Noureddine Sail, notamment le nouvel élan donné au Festival national du film de Tanger, la création du Festival du cinéma africain de Khouribga et la montée en puissance de la production cinématographique nationale, passée en quelques années de cinq longs-métrages produits par an à vingt-cinq, des films qui prennent enfin la tête du box-office local.

Richesse

Le secrétaire général de l’Association «Le Maghreb des films», Gérard Vaugoeis, a indiqué que cet hommage constitue une reconnaissance pour les efforts déployés par cet homme tout au long de sa carrière pour l’éclosion d’une industrie cinématographique marocaine. Il a également relevé que ces Rencontres cinématographiques visent à mettre la lumière sur la richesse d’un cinéma maghrébin très peu distribué en France, avec une programmation sélectionnée par les grands noms du cinéma de la région, notamment Noureddine Sail cette année. Sail a, de son côté, salué l’initiative des Rencontres cinématographiques du « Maghreb des films », un rendez-vous chaleureux entre cinéphiles et amis du cinéma maghrébin, ajoutant que cet hommage est d’autant plus précieux qu’il prend une forme de débat d’idées autour des films sélectionnés, loin des discours pompeux.
 Il a, par ailleurs, regretté que le film marocain et arabe en général soit rarement distribué en France, en raison du manque d’intérêt des distributeurs, notant que des initiatives comme « Le Maghreb des films » permettent de maintenir la présence des films du sud de la Méditerranée sur les écrans européens.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...