Banque & finances

Au Palais de l’Elysée, BMCE Bank se veut révolutionnaire

Au Palais de l’Elysée, BMCE Bank se veut révolutionnaire
  • Marocains partout
  • 11 Octobre 2016 - 13:59
  • Rédaction

Le président français, François Hollande, a reçu vendredi 7 octobre dernier, au Palais de l’Elysée à Paris, une délégation de dirigeants d’Entreprises françaises et africaines relative à la stratégie de développement de l’Afrique. Cette réunion visait à rechercher les voies et moyens de dynamiser davantage la relation entre la France et les pays d’Afrique du Nord et d’Afrique Subsaharienne. D’éminentes personnalités ont pris part à cette rencontre comme l’ancien Premier Ministre du Benin, M. Lionel Zinsou, le Président de la Fondation Africa-France, Othman Benjelloun, le Président du Groupe BMCE Bank of Africa, Jean Kacou Diagou, Président de Confédération Générale des Entreprises de la Côte d’Ivoire, Aliko Dangote, le PDG du Groupe Dangote du Nigéria outre Abdessalem Ben Ayed, PDG de Pireco de Tunisie et Laïd Benamor, Président du Groupe Amor d’Algérie. La Délégation incluait également quelques dirigeants d’entreprises Françaises dont Pierre-René Lemas, DG du Groupe de la Caisse des Dépôts et Consignations et Stéphane Richard PDG de France Telecom.

« Nous avons été d’autant plus heureux de prendre part à cette rencontre que la stratégie que le Président Hollande dessine pour la France dans cette région du monde, rejoint tout à fait celle portée en Afrique par Sa Majesté le Roi Mohammed VI », a déclaré à cette occasion  Othman Benjelloun. Le Président du Groupe BMCE Bank of Africa a d’ailleurs invité les participants présents à considérer les actions à entreprendre pour l’ensemble du Continent soit l’Afrique du Nord, de l’Est, de l’Ouest et l’Afrique Australe. Au cours de cette rencontre fut dressé un bilan d’initiatives francoafricaines qui ont mis en exergue le caractère pionnier du Continent Africain dans les perspectives de poursuite de croissances économique et démographique sans pareille dans l’histoire que le Continent connait. En conclusion, François Hollande a suggéré la création d’une banque de développement constituée des pays d’Europe et d’Afrique et insisté pour la diffusion du programme d’actions auprès de « nos amis européens », en soulignant les priorités que sont : Education-Formation, Sécurité-Migration et Politique Environnementale. Un rendez-vous a été pris pour une prochaine rencontre à Bamako du 4 au 6 janvier 2017.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...