Italie – PORTRAIT

Reda Zine, l’artiste qui documente le réel

Reda Zine, l’artiste qui documente le réel Reda Zine
  • Marocains partout
  • 02 Août 2015 - 12:43
  • Abderrahim Bourkia (Bologne)

PORTRAIT – Artiste multidisciplinaire, Reda Zine est un véritable « performeur ». Influencé par la culture urbaine, il jongle entre musique, cinéma du réel et écriture. Rencontre avec ce jeune marocain, installé en Italie qui ne fait jamais les choses à moitié.

Reda Zine est réalisateur, curator et professeur à l’Université américaine de Bologne. Passionné d’art, il s’active dès la fin des années 90’s sur la scène casablancaise cofonde la revue L’Kounache Magazine dédié aux cultures urbaines. Connu dans le milieu musical en étant chanteur et guitariste de « Carpe Diem », l’un des groupes piliers du Rock  à côté d’Immortal Spirit, Orient, Nightmare Kathedra et Total Eclispe. Après des études à l’Université Paris 3 Sorbonnes Nouvelle axées sur l’Espace Publique médiatique, il participe à une analyse semis discursive du monde “transarabe” sous la direction du Professeur Guy Lochard. né a Casablanca en 1977, Reda Zine est aussi co-fondateur de Creative Commons Maroc et devient directeur artistique de Creative Commons MENA dès 2011. Il dirige de nombreux projets transmédias et il gagne le concours CC10 Koréa et P2P avec « It Will Be Wonderful ». Après une formation de spécialisation dans l’écriture et la réalisation auprès de la prestigieuse Cinématheque de Bologne en Italie, il réalise « This is My Story. Or Ours? », une série de quatre documentaires entre Séville, Bucharest, Riga et Bologne au sujet de la migration en Europe.

Distinction

Son dernier documentaire « The Long Road To The Hall of Fame: from Tony King to Malik Farrakhan » a été présenté au Pan African Film Festival de Los Angeles en février 2015. Quelques mois plus tard, ce jeune homme de talent remporte le prix du jury au Human Rights Nights Festival de Bologne. Son œuvre prendra part en  mi-juillet à l’exposition « du Bronx aux Rue arabes » à l’Institut du Monde Arabe de Paris.  Ce film documentaire a été également présenté en avant-première et en exclusivité au sein de l’exposition ‪#‎HipHopIMA autour du thème Hip Hop et Islam. Ce film qui suit les traces de Tony King aka Malik Farrakhan au côté de Chuck D du légendaire groupe de hip hop Public Enemy.  L’écrivain, musicien et réalisateur rend ainsi hommage au militant politique et son frère dans la foi qui depuis a changé son nom dans Malik Farrakhan. Sa vie est une parabole couvrant les 40 dernières années de l’histoire afro-américaine. Reda Zine vit en Italie à Bologne et s’est dit content de ce passage à l’institut du Monde Arabe. Cet exposition-événement, sous la direction artistique du rappeur Akhenaton, consacrée au mouvement Hip-Hop, devenu en une quarantaine d’années une culture universelle aux facettes multiples et souvent méconnues. Il a, entre autres, collaboré au catalogue de l’exposition. Aujourd’hui professeur au Spring Hill College où il enseigne l’écriture et la réalisation documentaire. il est aussi curateur pour le festival Consante Cambiamento de Florence.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...