Education – PORTRAIT

Said Bahajin, un passionné de la paix

Said Bahajin, un passionné de la paix Said Bahajin
  • Marocains partout
  • 26 Juillet 2015 - 23:14
  • Rédaction (Madrid)

PORTRAIT – Fonceur et charismatique, Said Bahajin, jeune marocain installé aujourd’hui en Espagne, mène un combat pour que la paix et la lutte contre la violence soient intégrées dans les systèmes éducatifs partout dans le monde.

Dans la catégorie des gens passionnés, Dr Said Bahajin fait partie de ceux que ne renoncent jamais à leurs convictions. Alors qu’il était enseignant, il rêvait d’un système scolaire qui inculquerait aux enfants les valeurs de paix et de la tolérance. Si la violence s’est banalisée, pense-t-il, c’est parce que l’école n’y met assez de moyens. Son idée, c’est d’intégrer les valeurs de respect de l’autre et du vivre ensemble aux programmes éducatifs. En 1999, il propose á l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) l’intégration d’une matière de l’éducation pour la paix et la non-violence dans les systèmes éducatifs.  Il reçoit alors une lettre de la part cette organisation de l’Onu qui l’invite à participer à l’Année internationale de la culture de la paix (2000). C’est ainsi qu’il découvre sa vocation : « Je me suis alors dis que je devais m’engager à plein temps pour le développement du thème de la paix dans l’éducation non seulement au Maroc, mais aussi au niveau international ».  

Engagement

Aujourd’hui, il est chercheur à la Chaire d’UNESCO de philosophie pour la Paix. Un statut qu’il a bâti à coups d’études (Master International en études de paix conflits et développent) de travail sur le terrain (il a coordonné plusieurs projets de l’éducation pour la paix) et de publications sur la paix, la transformation des conflits et l’immigration arabe. Said Bahajin a commencé sa carrière comme un professeur de l’enseignement primaire au Maroc de 1997 à 2011. Puis, il a mené de nombreux projets d’éducation pour la Paix. Il a ainsi collaboré avec plusieurs réseaux de différents programmes comme Young Leaders Visitors Program en Suède, UN Alliance of Civilizations Fellowship Program, Peace Master Castellon Network, et Power of Peace Network supporter pour la UNESCO. Il écrit souvent des articles d’analyse pour plusieurs journaux comme ElMediterraneo en Espagne où il a publié un article qui a gagné le Prix Interculturel de Castellon en 2009. Son engagement lui a même valu une lettre de félicitations de la part du Roi d’Espagne Felipe VI en personne.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...