Exposition

Sanary-sur-Mer : Photomed rend hommage à Leila Alaoui

Sanary-sur-Mer : Photomed rend hommage à Leila Alaoui
  • Marocains partout
  • 03 Juin 2016 - 11:10
  • Rédaction (Paris)

Avec le soutien du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et de la fondation Leila Alaoui, les galeries du Photomed, Festival de la photographie méditerranéenne, abritent une exposition de l’artiste photographe feue Leila Alaoui. Le festival est organisé du 26 mai au 19 juin 2016 à Sanary-sur-Mer en France. Les œuvres photographiques exposées ont été prises au Maroc et aux Etats-Unis dans les années 1970 par Christine Alaoui, mère de la défunte. « Leila incarnait tout ce que Photomed représente : l’ouverture, l’échange, la créativité et la beauté méditerranéenne. Elle sera présente parmi nous comme commissaire à titre posthume de la première exposition de sa mère, Christine, également photographe » expliquent les organisateurs. L’artiste franco-marocaine Leila Alaoui, née en 1982 à Paris, est décédée le 18 janvier 2016 des suites des blessures reçues au cours des attentats du 15 janvier à Ouagadougou.

Née en 1982, Leila Alaoui a étudié la photographie à l’université de New York. Issue d’une double culture, française et marocaine, Leila Alaoui portait un intérêt tout particulier aux identités culturelles et à la migration. La talentueuse Leila Alaoui utilisait la photographie et l’art vidéo pour exprimer des réalités sociales à travers un langage visuel qui se situe aux limites du documentaire et des arts plastiques. Des réfugiés syriens au Liban aux immigrants marocains prêts à tout risquer pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée, un regard suffit parfois pour se plonger dans l’histoire des sujets photographiés.

Avec la série «Les Marocains», Leila Alaoui avait ainsi opté pour des portraits pris sur le vif, dénués de tout artifice, pour montrer le vrai visage du Maroc. Son travail a été exposé dans le monde entier: aux Rencontres d’Arles en 2011, à la Biennale de Marrakech en 2012 et 2014, au New York Photo Festival en 2014 ou encore au musée d’art contemporain de Buenos Aires en 1015. Nombreuses étaient les œuvres de Leila Alaoui publiées dans de prestigieux journaux et magazines, y compris le New York Times et Vogue. La famille de Leila Alaoui a mis en place une fondation dédiée à sa mémoire. Cette fondation, basée à Marrakech, est constituée de membres du milieu artistique et associatif dont Leila était très proche. Elle a pour objectif de continuer à assurer la diffusion de l’œuvre de la photographe mais également de garder vivant l’esprit de Leila en continuant à livrer les combats qui lui étaient chers.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...