Littérature

Tahar Ben Jelloun, citoyen d’honneur de Palerme

Tahar Ben Jelloun, citoyen d’honneur de Palerme
  • Marocains partout
  • 19 Juin 2016 - 22:45
  • Rédaction

L’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun a été fait citoyen d’honneur de Palerme (sud) lors d’une cérémonie présidée jeudi dernier par le maire de la ville sicilienne, Leoluca Orlando. Ce titre honorifique a été conféré au Prix Goncourt en présence des consuls du Maroc et de Tunisie à Palerme à l’occasion d’une manifestation dédiée à la littérature et au tourisme, organisée sous le thème « paysages de mer », précise le journal électronique Palermo Today.

A cette occasion, M. Orlando a rendu hommage à l’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun qui a «démontré qu’il est possible d’allier traditions et liberté».  «Tahar Ben Jelloun est une référence et un auteur d’un message fondamental de la capacité et de la possibilité de vivre-ensemble tout en restant soi-même».  En Italie, la décision de désigner une personnalité qui s’est illustrée dans le domaine des arts, de la littérature ou pour son engagement humanitaire en tant que citoyen d’honneur, est prise par les Conseils communaux à la majorité des deux tiers.

Né à Fès le 1er décembre 1944, l’écrivain Tahar Ben Jelloun, après avoir fréquenté le lycée français de Tanger et étudié la philosophie à Rabat, commence par enseigner au Maroc avant de s’installer en France en 1971 à la suite de l’arabisation de l’enseignement de la philosophie. Docteur en psychiatrie sociale en 1975, Tahar Ben Jelloun tire profit de son expérience de psychothérapeute pour écrire, l’année suivante, le roman La Réclusion solitaire.

En 1985, son roman L’Enfant de sable le fait connaître du grand public. La suite de ce roman, La Nuit sacrée, lui vaut d’obtenir le prix Goncourt en 1987. Il signe à la même époque le livret de l’opéra L’Eau d’Ahmed Essyad, créé à la Maison de Radio France le 21 mars 1985. Tahar Ben Jelloun est l’auteur de plusieurs essais pédagogiques, dont Le Racisme expliqué à ma fille, paru en 1997, qui connaît un grand succès en librairie. Tahar Ben Jelloun succède en 2008 à François Nourissier comme membre de l’Académie Goncourt.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...