Industrie

Le textile s’offre de nouveaux écosystèmes

Le textile s’offre de nouveaux écosystèmes
  • Marocains partout
  • 07 Octobre 2016 - 14:13
  • MAP

Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique et l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) ont signé, jeudi à Casablanca, trois accords portant sur le lancement de trois nouveaux écosystèmes textiles dans les filières « maille », « textile de maison » et « textile à usage technique ». Signés par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, et Karim Tazi, président de l’AMITH, les contrats de performance relatifs à ces écosystèmes visent la création de 16.763 emplois à l’horizon 2020, ainsi que la réalisation d’un chiffre d’affaires additionnel de 8,4 MDH, dont 2,75 MDH à l’export.

Karim Tazi, président de l’AMITH, a indiqué que le déploiement de l’écosystème « maille » vise à favoriser l’émergence d’une filière intégrée reposant sur un partenariat stratégique entre locomotives et PME afin de développer une gamme de produits de qualité et plus diversifiée. S’agissant de la filière « textile de maison », cet écosystème permettra aux opérateurs de reconquérir des parts de marché local ainsi que d’opérer une diversification ciblée des segments les plus compétitifs à l’export, a-t-il précisé. Pour ce qui est du « textile à usage technique », cet écosystème ambitionne de développer l’expertise technique nationale et d’attirer de nouveaux opérateurs spécialisés, a-t-il ajouté.

Pour la concrétisation des objectifs fixés aux filières par les conventions de performance conclus, des aides adaptées aux besoins et attentes des opérateurs sont prévues, notamment l’appui à l’investissement matériel et immatériel à travers le Fonds de développement industriel et d’investissement (FDII), le déploiement d’un plan de formation couvrant l’intégralité des besoins en ressources des filières, la mise à niveau du cadre normatif, le renforcement des contrôles et l’intégration de l’informel. Depuis le lancement en février 2015 des premiers écosystèmes textiles, une réelle dynamique de l’investissement s’est enclenchée dans le secteur : 36 projets d’investissement d’un montant de 1 milliard 138 millions DH générant 20.673 emplois.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...