Attentats de Paris

Un Marocain mort et un autre blessé

Un Marocain mort et un autre blessé Attentats Paris
  • Marocains partout
  • 15 Novembre 2015 - 17:32

 

Un Marocain a trouvé la mort et un autre a été blessé dans la série d’attentats qui ont visé, vendredi soir, différents lieux de Paris, selon un communiqué de l’Ambassade du Maroc en France cité par MAP. « A ce jour et selon les informations recueillies, un ressortissant marocain a trouvé la mort et un autre a été blessé», explique le communiqué. L’identité du Marocain qui a perdu la vie dans cet attentat n’a pas été révélée. Il pourrait toutefois s’agir de Mohamed Amine Benmbarek, architecte et encadrant de projet à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris Malaquais tué dans l’attaque de la salle de concert Bataclan. La journaliste marocaine Najlae Benmbarek, avait annoncé sur son compte twitter avoir perdu un cousin dans ces attaques :

La seconde victime, qui est hospitalisée, a subi « une intervention chirurgicale à la jambe, sans que ses jours ne soient en danger », a indiqué l’Ambassade du Maroc, qui ajoute qu’une cellule mise en place spécialement « demeure mobilisée jusqu’à l’identification complète de l’ensemble des victimes ». Par ailleurs, selon des informations recoupées par l’Agence France Presse (AFP), au moins 16 étrangers ont été tués vendredi soir lors des attentats au lourd bilan provisoire de 129 morts et 352 blessés.

 

Parmi les victimes assassinées figurent :

– au moins deux ressortissants belges, selon le ministère belge des Affaires étrangères.

– un Espagnol de 29 ans, Alberto González Garrido, selon les autorités espagnoles. Le jeune Madrilène assistait, selon sa sœur, au concert du Bataclan.

– Deux Portugais: un homme de 63 ans qui résidait à Paris et travaillait dans le transport de passagers, selon les autorités portugaises. Il serait mort alors qu’il se trouvait aux abords du Stade de France au nord de Paris. Le gouvernement portugais fait état d’une deuxième victime portugaise, née en France en 1980, titulaire de la double nationalité. Elle a été tuée au Bataclan.

– deux ressortissants roumains, selon le ministère des Affaires étrangères à Bucarest.

– un ressortissant britannique, a indiqué le Foreign Office évoquant également des blessés dont le nombre n’est pas précisé.

– deux jeunes Tunisiennes, des soeurs qui vivaient l’une à Paris et l’autre au Sénégal, et dont les parents sont installés au Creusot (centre-est) et fêtaient à Paris un anniversaire, selon des sources concordantes.

– Deux Chiliens figurent parmi les victimes: une femme, Patricia San Martin, 55 ans. « C’est la nièce de notre ambassadeur Ricardo Nunez », a déclaré la sénatrice du Parti socialiste chilien Isabel Allende. Un autre chilien, Luis Felipe Zschoche Valle, est aussi mort, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

– deux Algériens, une femme 40 ans un homme de 29 ans, selon l’agence APS, citant des sources diplomatiques algériennes.

– une étudiante américaine de 20 ans, de l’université d’Etat de Long Beach, en Californie. Nohemi Gonzalez se trouvait à Paris dans le cadre d’un semestre d’échange universitaire, selon son université.

Plusieurs Américains se trouvent parmi les blessés, dont le nombre exact n’a pas été précisé. « Nous leur offrons toute l’assistance consulaire possible », a dit un porte-parole de la diplomatie américaine. Par ailleurs deux Brésiliennes ont été blessées, selon la présidente brésilienne Dilma Rousseff, dont l’une est toujours hospitalisée. Un Suédois pourrait avoir été tué et un autre blessé selon un porte-parole de la diplomatie suédoise.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...