Art plastique

Une œuvre de Jilali Gharbaoui vendue à 7,4 millions dirhams

Une œuvre de Jilali Gharbaoui vendue à 7,4 millions dirhams Jilali Gharbaoui
  • Marocains partout
  • 04 Juin 2015 - 23:45
  • Rédaction (Paris)

700.000 euros, soit plus de 7,4 millions de dirhams ; c’est le prix adjugé mercredi 3 juin à Paris pour une œuvre du peintre marocain Jilali Gharbaoui. L’huile sur toile, datée de 1959, a trouvé acquéreur lors d’une importante vente aux enchères organisée par la maison Millon à Paris, en collaboration avec son homologue marocaine Mazad & Art à Casablanca. Cette vente, qui se tenait simultanément dans la capitale française à l’Hôtel Drouot, et à Casablanca dans la Villa Blanca, rassemblait près de 150 œuvres signées par les plus grands artistes marocains, de Farid Belkahia à Mounir Fatmi, en passant par Jilali Gharbaoui, Hassan El Glaoui, Mahi Binebine ou encore Ahmed Cherkaoui. Et c’est une œuvre de l’artiste marocain Jilali Gharbaoui qui a battu le record de la vente la plus chère.

Pionnier 

Jilali Gharbaoui fut le premier au Maroc à avoir osé affronter la peinture abstraite et dès 1952, il s’est affranchi du géométrisme dominant et a élaboré une peinture dynamique, vivante, baignée de lumière…mais en même temps pulsionnelle et torturée. Ses toiles ne sont que le réceptacle de son destin. Jilali Gharbaoui a eu une enfance malheureuse marquée par la disparition précoce de ses parents. Remarqué très tôt, il partira en France et en Italie mais son parcours sera ponctué de troubles psychiques et de tentatives de suicide. Il a connu quelques moments de répit et d’apaisements mais son acharnement à peindre ne faiblira jamais.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...